Décider de faire un bébé

Décider de faire un enfant, ce n’est pas une chose anodine. Certes, depuis toute petite, je me suis toujours vue avec un ou plusieurs enfants, parce que c’est dans “l’ordre des choses”, comme on dit. Mais comment sait-on quand c’est le moment ? Quand est-on prêt à faire un enfant ? Difficile de savoir quand se lancer, et même si la question nous turlupine depuis des mois, voire des années, que Bichon est sur la même longueur d’ondes, sauter le pas et se lancer officiellement dans l’aventure de la conception n’est pas une chose facile.  

Lorsque l’on a décidé de se lancer “là-dedans” avec Bichon,  voici ce que j’écrivais :

“Il y a plusieurs choses qui me taraudent, mélangées à l’excitation du projet bébé et l’envie inexplicable de tomber enceinte tout de suite. Je crois que j’ai du mal à assumer ce statut d’adulte, ce passage à la vie adulte, qui pour moi se concrétise par l’arrivée d’un enfant et le nouveau statut de parent que nous endossons.” 

Quand j’étais petite, j’avais toujours imaginé qu’il y aurait une période dans ma vie où je deviendrai une adulte, puis que ce serait tout naturel de devenir une maman. Un peu comme si on avait été programmé pour gravir ces étapes dans nos vies, et que seul le temps pourrait nous y mener, naturellement. Qu’on saurait quand c’était le moment. Quand je regardais les adultes se comporter, j’avais l’impression qu’ils étaient à leur place, et que quand j’aurai leur âge, cela me semblerait tout aussi naturel. Et bien je ne sais pas vous, mais moi, j’attends toujours que cette métamorphose arrive, et je regarde toujours le monde avec mes yeux de petite fille en me demandant comment font les autres pour avoir l’air aussi à l’aise dans leurs déguisements d’adultes ou de parents.

Arrêter la pilule, ou tout autre moyen de contraception utilisé jusque là dans le but de ne pas tomber enceinte, c’est un gros bouleversement dans la vie d’une femme. Une étape dans la vie à marquer d’une croix sur un calendrier. Et il faut le dire, c’est aussi très flippant. Car ça y est, je décide d’être d’accord avec moi-même, et d’assumer cette envie de concevoir un enfant. Se l’avouer, c’est finalement déjà le plus gros du travail. 

Mais au fond, je ne sais pas si je me suis déjà sentie prête à faire un enfant. Ce n’est jamais le bon moment. Il y avait toujours cette petite voix dans ma tête qui me rappelait que ça tomberait vraiment mal que je tombe enceinte tout de suite, parce qu’on n’a pas de place pour caler ça dans notre agenda, puis on n’a pas assez d’argent, ou pas de place dans la maison, qu’il faudrait déménager, ce serait galère quand même, puis y’a le mariage de machin dans trois mois, et les vacances prévues à l’autre bout du monde, comment on va faire si je suis enceinte à ce moment là ? Hein, hein ? 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s