Mes chroniques grossesse

Envie de cornichons, extraits d’une grossesse désenchantée

Maman épanouie d’une petite fille née en novembre 2018, j’ai décidé de partager avec vous mes chroniques sur la grossesse et la maternité.

Lors de ma grossesse, j’ai ressenti le besoin d’écrire, de poser sur le papier mes émotions. Car des émotions, j’en ai connu pendant ces neuf mois. J’ai été déboussolée. J’ai pleuré, ri, déprimé, aimé, détesté, culpabilisé, espéré, projeté… Je suis passée d’un état à l’autre dans une seule journée. J’avais lu pas mal de choses sur la grossesse et la maternité, mais j’étais loin de m’imaginer ce chamboulement qui m’attendait. Personne ne peut l’imaginer avant de l’avoir vécu. Ce n’est pas une expérience à laquelle on peut réellement se préparer en amont. Il faut la vivre, tout simplement. Et chaque femme expérimente ces étapes de manière différente.

Pour moi, cette grossesse a été un peu un désenchantement. Je m’imaginais épanouie, rayonnante, mais durant les premiers mois, j’ai plutôt été déprimée, angoissée et un peu perdue.

C’est à ce moment là que j’ai eu envie d’écrire, pour moi simplement. Pour me rappeler. Puis avec le temps, l’écriture est devenue une sorte d’exutoire et j’ai eu envie de continuer, de compléter, et de partager mes récits avec quelques amis, surtout des amiEs qui vivaient ou avaient déjà vécu elles aussi une grossesse.

C’est alors qu’est né « Envie de cornichons ». Pourquoi ce titre ? Parce qu’il y en a marre des clichés qui font penser que la grossesse est seulement un moment merveilleux où l’on se caresse le ventre en mangeant des tonnes de fraises et de glace que notre chéri parfait est allé acheté en plein milieux de la nuit pour assouvir nos envies de grossesse. Moi, j’avais envie de cornichons, mais ça personne ne nous y prépare. C’est sûr, c’est moins glamour les cornichons. Vous imaginez si les marques de fringues de grossesse s’appelaient comme ça. « Oh super ta robe ! -Ouais, je l’ai achetée sur Envie de cornichons. » Hyper vendeur comme nom…

J’ai donc commencé à vouloir un peu démonter ces clichés qui me hérissaient le poil, et mon sarcasme a fait le reste. L’idée est donc de vous proposer des chroniques sur la grossesse, à ma manière, en vous parlant de mon histoire. Ce n’est pas facile de se mettre à nu comme ça, mais je suis persuadée qu’il y a des centaines de femmes qui ont vécu la même histoire que moi. Qui se sont demandées pourquoi elles non plus, elle n’avaient pas envie de fraises et ne se sentaient pas épanouies simplement par le fait d’avoir un bébé qui grandit dans leur ventre. Et que comme moi, ces femmes auraient bien aimé qu’on leur dise « ne t’inquiète pas, c’est normal, ça va aller ».

Merci de me lire et n’hésitez pas à partager, commenter et en parler autour de vous sur les réseaux sociaux !

mon instagram : @paulinedesiles

 

A bientôt

 

Pauline